AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une convocation un peu spéciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ



Messages : 57
Localisation : Partout où l'on me demande

MessageSujet: Une convocation un peu spéciale   Lun 16 Nov - 14:26

Hrp : je rappel que n'importe qui peut rejoindre les rps (par exemple Anya si tu veux rp tu es la bienvenue ^-^)

Il soupira, non sans pouvoir retenir son sourire tendre. Il aurait bien voulu s'énerver contre elle parfois puisqu'elle choisissait souvent de convoquer une personne pour, au final, ne pas être là le jour dit. D'un autre côté, contrairement à la majorité des souverains du Nadrian, c'était en général elle qui s'occupait des affaires externes puisqu'elle ne tenait pas le moins du monde en place. Et bien entendu, elle avait une fois de plus fait très fort en demandant un homme de confiance en provenance de l'Arnëron. Ainëlealin se passa une main dans les cheveux noirs en jetant un nouveau coup d'oeil à la lettre qu'il avait reçue il y a quelque temps déjà et qui était à l'origine de cette convocation de la part de sa femme. Morgana leur avait cependant répondu qu'elle envoyait quelqu'un au plus vite et l'elfe, au courant des effectifs de l'armée de leur vassale, il savait qu'elle avait sous ses ordres un dragonnier, il n'était donc pas difficile de savoir qui elle enverrait.

« Il arrive, d'ailleurs, y a une grosse mouche bleu jeune qui vole vers ici. Tu t'es faite belle ? »

Le seigneur du Kolingan réprima un éclat de rire à la pique de son dragon, autant celle qui s'adressait à lui que celle pour leur invité. Il savait son camarade somnoler à l'extérieur sur un surplomb. Un ami de confiance, un grand reptile doré, pas vraiment vieux, mais massif de par sa race draconienne. Ainë vérifia cependant qu'il avait bien en tête chacune des lettres qui intéressaient cette affaire, puis s'étira avant de tourner son regard argenté vers la porte en croisant les bras et afficha une expression un peu fermée et officielle. Son vêtement restait discret à l'instar de ses paires, une tunique verte et grise de bonne facture, mais sans fioritures. Son seul signe royal était le bandeau argenté qu'il portait au front et qui dégageait son visage. Il n'avait pas prit ses armes, cela n'aurait de toutes façon servit à rien au milieu d'un château tel que celui de Lëndal.

Il ne savait pas à qui s'attendre et, même si lui-même était dragonnier, il n'était aujourd'hui que roi et non pas un porte-parole du conseil des sages comme il lui arrivait, très rarement cependant, de devenir. A vrai dire il n'était pas souvent demandé par ces derniers, mais savait qu'ils étaient sur un problème potentiel qui avait « gelé » la majorité des décisions en attendant d'avoir plus d'informations. Sans parler d'un éventuel problème soulevé par l'Arpenteur. Autant dire que pour l'heure tous attendaient des réponses à différentes questions et pour cela ils devaient eux-mêmes s'en charger, aidés ou non. Raison pour laquelle il savait que sa compagne était partie en Ouradrin vérifier quelque chose.

Nonchalamment le souverain se tourna vers la porte en entendant le pas des gardes qui accompagnait probablement leur invité. Bien qu'un peu troublé par le fait qu'il n'entende pas les sons produits par ledit invité, il ne le montra pas.


Citation :
Info connues :
Ce PNJ est le roi des elfes sylvains : Ainëlealin Feuille d'argent, si tu es probablement au courant qu'il est le compagnon de la reine du Kolingan, tu ignores par contre peut-être à quoi il ressemble. Maître d'un dragon doré d'environ cent ans (donc de presque quatre mètres et ronflant actuellement sur les hauteurs au-dessus de la ville). Il est aussi un gardien du conseil, mais, comme dit, rarement demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harweírimar

avatar

Messages : 149
Localisation : Fréjus, PACA
Humeur : 50 nuances de Fukushima.

Pièce d'identité
Vie:
250/250  (250/250)
Magie:
750/750  (750/750)
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une convocation un peu spéciale   Mar 17 Nov - 9:33

La cape couleur d'océan du dragonnier claquait au vent comme un glorieux étendard. Une analogie encore plus pertinente lorsque l'on remarquait le blason de la reine Morgana qui se trouvait sur le vêtement. Harwe se faisait donc, pour un temps, le porte-drapeau de sa suzeraine pour les habitants des cieux. Mais je pense que les quelques oiseaux qu'ils croisèrent sur la route furent plus impressionnés par l'immense reptile sur lequel volait l'elfe que par le blason de l'Arnëron. En effet, le dragon était si heureux de voler avec son compagnon qu'il se surprenait à rugir de contentement. Ensembles, ils se dirigeaient à la demande de la reine vers le Kolingan, le royaume qui dirigeait celui de Morgana. Sa Majesté ne pouvant se rendre elle-même au rendez-vous fixé par le roi de ce pays, elle décida donc d'y envoyer son homme de confiance. De surcroît, Adraxas assurait la rapidité du voyage, et ce n'était pas plus mal. Dans son cas, Harwe ne savait pas trop à quoi s'en tenir. Il n'avait jamais rencontré d'aussi éminentes personnes et le stress se faisait sentir sur son visage aux traits tirés. Entre deux rugissements d'allégresse, son ami essaya tout de même de l'apaiser.

- Ne t'en fais pas Harwe, tu n'as aucune raison de redouter Ainëlealin Feuille d'argent. On le dit bon et juste comme souverain. Respecte simplement les conventions que tu suis depuis cinq ans maintenant et tout ira bien. Dans le pire des cas, je tâcherai de me positionner sous une fenêtre pour te récupérer.


En guise de rire, Adraxas émit un long grognement. Il était amusé de l'inquiétude du dragonnier, lui qui était toujours d'une sérénité à toute épreuve. Un peu vexé, l'elfe de feu ne dit plus un mot de tout le voyage. Il leur restait encore une bonne heure de vol avant d'arriver au Kolingan. Au loin se dessinait la chaîne de montagnes qui recelait ce véritable bijou. Le chevalier s'était déjà rendu par ici, afin de bénéficier des services d'un mage prestigieux pour parfaire sa maîtrise du vent. L'addition avait été salée, au final, mais Harwe ne regrettait pas sa décision un seul instant. La magie était un atout qu'il utilisait rarement, souvent en dernier recours. C'était sa carte maîtresse et il ne la jouait qu'au plus fort du combat.

Le vol se passa tranquillement, Adraxas s'amusa à passer dans les nuages bas pour embêter son ami qui était toujours aussi silencieux. L'intéressé regardait fixement Lëndal, la capitale du Kolingan qui se dessinait à l'horizon. Surplombant cette magnifique cité, le château blanc. Certains l'appelaient le « Joyau du Kolingan », d'autres la « Tour d'Ivoire »... mais Harwe préférait ne pas l'appeler, tant il était impressionné par la beauté de l'édifice. Aucune défense, rien, hormis peut-être...

- Tu l'as vu ?

- Tiens, tu daignes me reparler ?

- Pas le temps pour les plaisanteries ! Tu l'as vu ou pas ?

- Bien sûr que je l'ai vu, je l'ai même senti avant de l'avoir vu. Il est plutôt beau celui-là, tu ne trouves pas ? Je suis jaloux de ses écailles d'or.

- Malheureusement, à part en prenant un bain de métal fondu, tu auras du mal à obtenir le même résultat... en tout cas, il a l'air d'être un bon chien de garde.

- Il garde pas, il dort... A mon avis, la ville est suffisamment paisible pour qu'il n'ai pas à faire grand chose.


- Tu as sûrement raison...


Un constat rassurant, pour Harwe, qui considérait le Kolingan comme un lieu de paix depuis longtemps. On ne s'inquiétait pas du tout de l'apparent déficit de défenses, on ne craignait pas une attaque soudaine d'orcs belliqueux ou de nains survoltés. C'était ce qui faisait la magie de ce pays. On pouvait s'y détendre pleinement, et calmer ses réflexes guerriers. Malheureusement, le dragonnier n'avait aucune intention de prendre des vacances ici. Il avait bien trop à faire auprès de sa suzeraine...

Finalement, ils finirent par survoler la ville. Les passants levèrent les yeux en souriant, ravis de voir un autre reptile volant dans leur cité de marbre. Avec légèreté, Adraxas se posa à l'entrée du château royal et des domestiques vinrent accueillir les deux représentants de l'Arnëron. L'un d'eux, plus précisément, invita d'un ton aimable le dragon à aller s'abreuver dans un lac non-loin d'ici s'il le souhaitait. Il ne se fit pas prié et salua l'assistance d'un rugissement aigu avant de s'envoler vers le point d'eau. Harwe était donc seul maintenant. Il n'avait pas pris son armure d'apparat, de peur de trop peser sur le dos de son compagnon. Il portait donc ses vêtements ordinaires : Un long manteau de cuir, des bottes, des gants, une spalière de fourrure de loup blanc et son épée accrochée à la ceinture. Ses longs cheveux de cendre tombaient sur ses épaules et le seul signe de noblesse apparent était sa cape bleu marine qui tombait désormais dans son dos.

Tranquillement, il suivit les serviteurs du château jusqu'à la somptueuse salle du trône. Toutes les décorations du château étaient magnifiques, mais les ornements de cette pièce étaient de véritables chefs-d’œuvre. L'elfe tomba dénue devant l'immense vitrail représentant un dragon aux ailes déployées et aux écailles scintillantes. D'immenses colonnes de marbre blanc décorées de motifs végétaux et de dragons encadrait un long tapis menant à une estrade. Dessus, deux trônes. Seul l'un d'eux était occupé, par le roi des elfes sylvains. Les yeux azures du chevalier se posèrent d'abord sur sa crinière brune, longue et fluide comme un fleuve, avant de s'attarder sur son visage qui ne trahissait aucun vice, aucune amertume, seulement une profonde sérénité teintée d'amusement. Lentement, et toujours désappointé, Harweirimar s'approcha du monarque et s'agenouilla profondément au pied de l'estrade de marbre. C'était peut-être l'abondance de lumière, peut-être le vitrail, peut-être la fatigue du voyage ou bien encore la beauté d'Ainëlealin, mais durant un très court instant le dragonnier avait l'impression d'être face à une divinité miséricordieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anya Ellalwel

avatar

Messages : 58

Pièce d'identité
Vie:
200/200  (200/200)
Magie:
820/820  (820/820)
Energie:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Une convocation un peu spéciale   Ven 20 Nov - 21:38






Une convocation un peu spéciale





Rien ne laissait Anya deviner qu'elle allait être convoquée par son roi, et ce pour une raison totalement inconnue.

Lorsqu'elle avait reçu le messager envoyé par Ainëlealin Feuille d'argent, elle se trouvait dans le laboratoire où il lui arrivait de consulter, s'étant attelée à la préparation d'un onguent pour les allergiques aux guêpes et autres insectes qui piquent, au vu de l'étrange invasion qui se produisait ces derniers temps. Quand elle avait entendu qu'on frappait à sa porte et qu'on s'annonçait comme messager du Roi, elle abandonna ses fioles et ses plantes pour aller ouvrir.

Dame Ellalwel ?

En personne. Que se passe-t-il ?

Sa Majesté vous réclame auprès de lui à Lëndal, il est déjà sur place. Il souhaite que vous partiez le plus rapidement possible afin d'être là quand le rendez-vous commencera.

Anya avait regardé ses fioles, était restée muette quelques secondes avant de soupirer :

Très bien, je prépare mes affaires et j'y vais. Si vous pouviez veiller à ce que personne ne pénètre dans ce laboratoire pendant mon absence...

Comme d'ordinaire, ma Dame. J'y veillerai personnellement.

Merci beaucoup. Vous pouvez disposer, je viendrai vous laisser les clés en partant.

Le messager avait tourné les talons, et l'Elfe sylvaine s'était exécutée pour faire ses bagages sans coup férir. En l'espace de dix minutes, elle était prête à partir, et une fois les clés déposées, la jeune femme avait talonné son cheval, direction Lëndal.

***

Après deux jours de voyage, la guérisseuse arriva enfin à destination. Les yeux un peu cernés par le manque de sommeil - ayant talonné son cheval pour ne pas perdre de temps pendant le voyage, elle n'avait que peu dormi - elle s'empressa de descendre de son destrier dès qu'elle eût pénétré dans la cour du château, le laissant au page qui s'était approché :

Excusez-moi, mais pourriez-vous m'indiquer la salle où le Roi Ainëlealin Feuille d'argent se trouve, s'il vous plaît ?

Suivez-moi, je vais vous y conduire.

La jeune femme le remercia d'un hochement de tête et s'attacha à se rendre un peu plus présentable le temps du trajet jusqu'à la salle, se passant un petit baume sous ses yeux avec ses doigts avant d'enfin pouvoir s'agenouiller avec respect devant son Roi, qui était loin d'être seul.

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une convocation un peu spéciale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une convocation un peu spéciale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Auros :: Partie Rp Nadrian :: Kolingan :: Lëndal :: Le château-
Sauter vers: